• SANS TERRE, C’EST LA FAIM

    SANS TERRE, C’EST LA FAIM

    Un an après La ruée vers le carbone, la cinéaste activiste Amy Miller revient avec un documentaire-choc sur la dérive de l’industrie agroalimentaire mondialisée. Tourné dans plusieurs pays, le film dévoile les rouages et l’impact désastreux de l’acquisition forcée de terres par les géants actuels de l’industrie. Dans une logique perverse de mondialisation imposée, les paysans locaux n’ont d’autre choix que de céder leurs terres aux quelques multinationales contrôlant la réserve mondiale de production agricole. S’appuyant sur une recherche solide et de nombreuses entrevues de terrain auprès des populations locales, Sans terre c’est la faim, soutenu par la narration de Céline Bonnier, met à jour l’un des plus grands scandales de notre époque, à l’origine d’une crise de la malnutrition galopante. (BD)

    La projection sera suivie d’une discussion avec Amy Miller, la réalisatrice du film. 

  • Share on Facebook!
    • Un film de Amy Miller

    • Pays | Québec

    • Année | 2013

    • V.O. | anglaise, française, khmère

    • Sous-titres | français

    • Durée | 75 min

    • Production | Films de l'Œil

    • Distribution | Films de l'Œil

    • bande-annonce

       _____

      Présenté en collaboration avec
      Les Rencontres internationales
      du documentaire de Montréal

      logo-ridm 

       

      _____

      Précédé de

      Escobal-manifestation-400x300

       

       

       

       

       

       

      Scandale de l'industrie minière canadienne

      Un film de Jean Jean
      Pays | Québec | V.O : espagnole
      Sous-titres |
      français | Durée | 12 min
      Année | 2014 | Production | PAQG

      Au Guatemala, l'entreprise canadienne Tahoe Resources mène un projet minier violent et controversé appelé Escobal auquel nous contribuons tous à travers les investissements de nos fonds de pension.